Inspirations : ainsi commence une aventure.

Un rêve, un parfum, des images, une phrase, un film, une musique. Ainsi commence un projet, une aventure. Tout cela tourne dans la tête, des mois, des années. Et puis un jour vient une idée. L’idée se transforme en obsession. Le cerveau balance entre la faisabilité et l’instinct. « Je ne serai pas capable » versus « il faut absolument que j’y aille ». « Oui mais les contraintes ! » versus « l’essentiel garçon, l’essentiel ! ». Bien sûr, il y a un peu d’expérience. La pagaie est une extension de nos bras. Nous savons au détail près la moindre pièce d’équipement qu’il faudra emmener dans le canoë. Il faudra adapter le travail au projet, convaincre la famille, terminer de se convaincre soi même, ne pas douter, regarder loin, penser à tous ces moments de bonheur que l’on a déjà vécu sur l’eau. Sauf que cette fois-ci, on ne part pas pour un weekend ou dix jours : c’est pour deux mois !

Voici quelques inspirations très personnelles à l’origine du projet : patchwork et nébuleuses, images, phrases et sensations.


« Et ça sent la poussière
Le vent soulève la terre
De chastes baisers
Parce que je suis libre comme l’air
Libre de faire demi-tour
J’vais continuer
Continuer »

(Daniel Bélanger, « le parapluie ».)


Intro du film « Dune ».


Livre : « Instincts. 3 mois seule à pied, en survie dans l’ouest sauvage Australien », par Sarah Marquis.


La sonde Cassini nous offre ce superbe cliché de la lune Io, devant sa mère Jupiter. Sublime !


« Tout travaille à tout… Il y a entre les êtres et les choses des relations de prodige… Aucun penseur n’oserait dire que le parfum des aubépines est inutile aux constellations ».
(Victor Hugo).


« Vous m’avez appris à être fort Monsieur Lion. Que croyez-vous ? Que vous êtes le seul à pouvoir vous mettre devant un lion ?

Non mais…Franchement ! Vous croyez être le seul à pouvoir rester devant un lion ? »

(Itinéraire d’un enfant gâté. Claude Lelouch).


 

(Into the Wild. Sean Penn).


L’Open Canoe Festival : mon bébé ! 8 ans déjà. Le grand rendez-vous européen de la culture canoë. Technique, cuisine de plein air, camping sans trace, photographie, faune et flore de la rivière, tests matos… Tout y est. L’endroit parfait pour préparer une expé comme la Grande Traversée ! Sauf que quand on organise un truc pareil, on a pas le temps d’assister aux ateliers…


 

Livre : « Unghalak, la quête sauvage ». Par Kim Hafez.


Rien à voir… Juste écouter…

(Jónsi & Alex – « Boy 1904 »).


« Savoir où sont ses préférences, au lieu de répondre humblement « amen » à tout ce que l’univers entier assure que l’on doit préférer, c’est garder son âme en vie ».

Robert Louis Stevenson, « En canoë sur les rivières du Nord », 1879.


« La Loire vue du fleuve ». Par Jean-François Souchard.

Indispensable !


« Tous ces moments se perdront dans l’oubli, comme les larmes dans la pluie. »
(Blade Runner)


Le « Guide du canoë en France ». Par Paul Villecourt.

Je l’avais écrit… maintenant je le lis…


Catalogue « Au Vieux Campeur ». Le livre de chevet question Matos !


Matt Thompson, guide de rivière basé en Ecosse, incroyable photographe et super bonhomme.



« Nus et culottés » (France 5) :  des inspirations et un ami.


Davy Spillane.


Paul à son fils Achille (12 ans) : « On va traverser la France en canoë, de Genève à Saint Nazaire ».

Achille : « Pourquoi tu n’y vas pas en voiture ? »


A suivre….

Une réflexion sur “Inspirations : ainsi commence une aventure.” Plural: 1 les pensées de “Inspirations : ainsi commence une aventure.

Les commentaires sont fermé.